Présentation du projet

Présentation du projet

Objectifs

Fluence est un projet porté par le CNRS. Il vise le développement et la validation de dispositifs numériques innovants pouvant être utilisés en classe comme outils pédagogiques d’aide à la prévention et remédiation des difficultés d’apprentissage de la lecture et de l’anglais.

Trois applications sont développées sur tablette pour entraîner les traitements visuels et visuo-attentionnels impliqués en lecture (dispositif EVAsion, laboratoire LPNC), la lecture répétée assistée de textes (dispositif ELARGIR, laboratoir GIPSA-Lab) et la compréhension orale en anglais (dispositif  LUCIOLE, Laboratoire LIDILEM).


EVAsion et ELARGIR permettent l’ajustement aux besoins de chaque enfant et ainsi d’optimiser les apprentissages. Elles entraîneront les mécanismes cognitifs (traitements visuels et visuo-attentionnels) et les traitements holistiques (unités orthographiques, prosodie, groupes de souffle) inhérents à la lecture.

L’entraînement à la lecture fluide et aisée de textes devrait conduire à améliorer la compréhension écrite et l’orthographe des élèves, ce qui aura plus généralement des répercussions sur leurs perspectives de réussite scolaire.

Rôle des écoles et collèges de l’académie de Grenoble et de Mayotte

L’efficacité des applications sera testée auprès des élèves in situ.

Pour isoler l’effet de chaque application, il est nécessaire de différencier les élèves selon un parcours les conduisant à utiliser une, deux ou trois des applications conçues.

Pour rendre compte d’un effet sur l’apprentissage de la lecture, une partie de l’étude doit être menée dès le début de l’apprentissage (de la GSM au CE2).

Pour rendre compte d’un effet en remédiation, une autre partie de l’étude se concentrera sur les primo-lecteurs et élèves en difficulté de lecture au collège.

Il est prévu 2 périodes dans les expérimentations :

  • 2017-2020 : la première période nous permet de mesurer les effets dans le temps des entraînements à travers une étude longitudinale sur 2 ans (au collège, en 6e et 5e) et 3 ans (en élémentaire, du CP au CE2).
  • 2020-2021 : la seconde période permet de confirmer au cours d’une dernière année scolaire, une partie des résultats préalablement obtenus. Les élèves participants sont pour moitié en grande section de maternelle (GSM) et pour moitié en CE1.

Participants
L’efficacité des applications est testée auprès de 2500 élèves in situ (1800 élèves pour 1er volet de l’expérimentation et 700 élèves pour le second) qui se répartissent entre les territoires de l’académie de Grenoble et de Mayotte.



Opération soutenue par l’Etat dans le cadre du volet e-FRAN du Programme d’investissement d’avenir, opéré par la Caisse des Dépôts