Formation des enseignants et lancement des pré-tests

Formation des enseignants et lancement des pré-tests

Voici un petit moment que nous n’avons rien posté sur notre blog.

Parce que le projet a stoppé ? NON
Parce que rien ne s’est passé ? NON
Alors pourquoi ?

Parce que depuis fin septembre, nous enchaînons formations aux enseignants et lancement des tests avant utilisation des applications.

Formation aux enseignants : 35 écoles de l’académie de Grenoble se sont engagées dans le projet. Sont concernés tous les enseignants de cycle 2 et plus particulièrement cette année les enseignants de CP. Notre équipe est donc intervenue 2 jours en Ardèche, Drome/Isère, Savoie et Haute-Savoie pour présenter l’état d’avancement des applications, expliquer les détails du protocole d’évaluation et présenter les fondements théoriques du projet. Nous espérons que les enseignants sont à présent bien informés sur leur implication et celle des élèves dans le projet et qu’ils pourront aisément intégrer les jeux éducatifs à l’étude dans leur pratique de classe. Nous espérons que les formations ont contribué à leur enrichissement personnel et professionnel. Dans tous les cas, la rencontre des enseignants de primaire et des chercheurs de l’étude était une belle expérience !

Tests : Sur cette période de novembre et décembre, il s’agit de mesurer le niveau des élèves avant utilisation des logiciels. En mai, nous mesurerons leur niveau après entraînement en classe.

Pourquoi faire passer des tests ?

Les pré-tests (évaluations en novembre-décembre) vont permettre de dresser le profil des classes impliquées dans le projet.

Si nous voulons mesurer l’efficacité d’EVAsion par rapport à LUCIOLE, nous devons nous assurer que les classes qui utilisent EVAsion ont a priori les mêmes caractéristiques que les classes qui utilisent LUCIOLE. Si on ne proposait EVAsion qu’à des élèves très en avance dans les apprentissages et LUCIOLE qu’à des élèves moins avancés, les enfants du groupe EVAsion auraient probablement un meilleur niveau de lecture en fin d’année. Mais cela ne démontrerait pas qu’EVAsion est plus efficace que LUCIOLE pour entraîner la lecture.

Pour démontrer qu’un des dispositifs est plus efficace pour la lecture et l’autre pour l’anglais, il faut que les effets observés en fin d’année soient attribuables sans hésitation à la seule utilisation de ces logiciels. Il faut donc que les élèves des classes qui utiliseront EVAsion soient comparables aux élèves qui utiliseront LUCIOLE (environnement familial comparable, exposition comparable au français et à l’anglais et taux comparable de bilinguisme, même compétences en vocabulaire, même connaissance des lettres, etc…). Sans cela, aucune comparaison des progrès réalisés ne peut être valide.

Les post-tests (mai-juin 2018) vont permettre de mesurer les compétences des élèves en lecture et en anglais en fin de CP.

Ils permettront de comparer les progrès réalisés entre le début et la fin de l’année. Si le groupe d’élèves (350 environ) qui aura utilisé EVAsion a un niveau de lecture supérieur à celui des élèves qui auront utilisés LUCIOLE, alors nous pourrons en conclure qu’EVAsion est une aide efficace pour l’apprentissage de la lecture.

Si le groupe LUCIOLE (350 environ) a de meilleures performances en anglais que le groupe EVAsion, alors cela démontrera l’efficacité de LUCIOLE pour entraîner la compréhension de l’anglais parlé.

Est-ce que les évaluations sont une perte de temps pour les enfants ?

Les exercices que les enfants réalisent lors des évaluations sont des exercices de vocabulaire, de langage ou de traitement visuel. Ce sont des exercices qui les entraînent sur des dimensions importantes pour les apprentissages. Les enfants ne perdent pas leur temps, le travail réalisé pendant les tests leur sont utiles.

Pourquoi faire des évaluations ?

Le ministère de l’éducation finance le projet FLUENCE dans le but de proposer à termes de nouveaux outils que les enseignants pourront intégrer à leur pratique pédagogique.

On aurait pu développer les jeux éducatifs EVAsion et LUCIOLE et simplement les mettre à disposition dans les écoles. Les jeux sont attrayants et devraient plaire aux enfants ; ils sont basés sur les connaissances issues de la recherche internationale ce qui leur donne une certaine légitimité.

Mais qu’est-ce qui prouve que ces jeux sont utiles ? qu’est ce qui montre qu’ils aident les enfants à apprendre mieux et plus vite ?

Les évaluations sont là pour mesurer les effets des jeux sur les apprentissages. Si l’on montre que les enfants qui jouent à EVAsion apprennent à lire plus vite et mieux, alors il faut absolument demander aux enseignants d’utiliser EVAsion en classe.

Si les enfants qui utilisent LUCIOLE comprennent mieux l’anglais que les enfants qui utilisent EVAsion, alors il faut proposer LUCIOLE aux enseignants.

Nous remercions les parents qui ont accepté de remplir le questionnaire qui leur a été remis. Ce questionnaire nous apporte des informations importantes pour assurer l’équivalence des groupes LUCIOLE et EVAsion.

Les évaluations vont permettre de savoir si les jeux éducatifs en question sont réellement efficaces pour améliorer les apprentissages.
Seuls les jeux efficaces seront mis à disposition des enseignants par le Rectorat dans les prochaines années.

La passation des tests dans les écoles

Nous avons engagé 16 vacataires pour effectuer les tests dans les écoles. Ce sont des personnes qualifiées (niveau Master ou plus) qui ont l’habitude de travailler avec des enfants.

Une partie des tests sont collectifs: ils sont proposés au groupe classe en présence de trois adultes: l’enseignant et deux vacataires.
Une autre partie nécessite des évaluations individuelles : elles permettent de recueillir les réponses orale de l’enfant et de lui proposer quelques tâches sur ordinateur (anglais oral et attention visuelle).

C’est un travail considérable réalisé avec le plus grand sérieux. Nous remercions grandement les écoles pour leur accueil et l’académie de Grenoble dans son ensemble pour son soutien. Nous remercions les parents qui ont donné leur autorisation.

La passation des tests représente un coût important (paiement des vacations et des déplacements, 114 jours de présence dans les écoles au total, 227 missions de déplacement). Nous avons intérêt à ce que les évaluations soient le plus courtes possible. Malgré cela les évaluations collectives demandent une heure de passation et les évaluations individuelles environ 45 min. Nous n’avons pas pu réduire davantage le temps de passation. Sachez que cela a été et sera une préoccupation constante tout au long de l’étude.

Vous retrouverez aussi une partie du contenu cet article dans notre nouvelle rubrique FAQ alimentée d’autres réponses à vos questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *